Il est monnaie courante de déléguer des personnes pour l’exécution des programmes de façon séparée. Cependant, il est possible de créer une unique instance pour face à l’ensemble des problèmes auxquels l’entreprise fait face appelée comité social et économique (CSE), afin de simplifier le système de représentation. Cette instance vous offre plusieurs avantages que vous découvrirez dans cet article.

Une simplification de fonctionnement

Le Comité social et économique a pour ambition de voir disparaître les instances comme les délégués du personnel (DP), le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et le comité d’entreprise. En effet, ces trois structures bien qu’intervenant dans des domaines différents, peuvent collaborer et débattre d’un même sujet. Ainsi, le CSE sera une instance polyvalente chargée des questions économiques, de sécurité et d’hygiène. Cette instance centralisée permettra alors au personnel de développer ses champs de compétences et ses expertises afin de contribuer efficacement à l’atteinte des objectifs de la société.

Le pouvoir de négocier des accords collectifs

Pour renouer le dialogue au sein du personnel de l’entreprise ainsi que ses dirigeants, le CE a vu le jour. Cependant, cette mission a lui confier n’a pas toujours été appréciée de tous les salariés. Ainsi, avec la CSE, une nouvelle dynamique sera lancée au sein de la société dans le but de renouer avec la communication interne. Elle sera chargée de négocier, conclure et réviser les accords d’entreprise qui autrefois étaient confiés aux délégués. C’est en effet le nouveau comité économique sur lequel il faut compter pour renouveler le dialogue et réveiller l’intérêt de tous.

Une souplesse dans la gestion de ses budgets

Le budget de fonctionnement et le budget des activités sociales et culturelles sont les composantes du budget qui sera alloué au CSE. Le premier servira au bon fonctionnement du CSE ainsi que les différentes activités des élus. Il permettra entre autre, de financer les expertises et les formations. Quant au second, il est destiné à financer les activités entrant dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des collaborateurs de l’entreprise. Sans discrimination aucune, tous les collaborateurs bénéficient des avantages des activités sociales et culturelles. Par ailleurs, une partie de l’excédent du budget alloué au fonctionnement peut être versée sur son budget social et culturel.

By