Il est nécessaire de procéder à une estimation de votre entreprise lors de la revente de celle-ci. Pour ce faire, une étude basée sur plusieurs diagnostics est indispensable. Il s’agira ici d’énumérer et d’expliquer les diagnostics à prendre en compte pour une évaluation du cout de votre entreprise.

Le diagnostic de l’activité et des moyens

Le diagnostic de l’activité est l’analyse d’évolution de l’entreprise. Il tient exclusivement compte de sa compétitivité face à la concurrence sur le marché. C’est un diagnostic très délicat, car elle vous donne une idée du poids de votre structure. Également, vous pouvez retrouver plus d'infos sur l’intérêt que portent vos concurrents sur vous.

Le diagnostic des moyens vous permet de faire un inventaire des biens de l’entreprise. Cet inventaire prend en compte les moyens et les outils professionnels qui font partie des propriétés de la société. Il peut s’agir des locaux, des matériaux, des équipements ou encore des machines. Ensuite, il est procédé à un dispatching pour choisir les biens qui seront inclus ou non.

Le diagnostic financier, humain et organisationnel

 Le diagnostic financier fait l’état des lieux des financements et des garanties de l’entreprise. Il englobe le bilan des emprunts, des garanties personnelles et des créances détendent par la structure. Ce diagnostic a pour but d’évaluer la santé financière de l’entreprise afin d’informer le repreneur. Celui-ci juge ensuite de la réalisation ou non de la revente.

Le diagnostic humain et organisationnel le bilan des productions effectuées par le personnel. Ceci est un pan assez décisif dans un processus de revente. Il vérifie l’efficacité de l’organigramme mise en place au sein de l’entreprise. Aussi il évalue l’impact du retrait des cadres dirigeant sur les performances du personnel.

 Le diagnostic juridique et environnemental

Le diagnostic juridique se base sur les liens juridiques de votre société. Il prend en compte l’aspect légal ou non de votre entreprise. Ainsi une vérification des contrats de travail, d’approvisionnement ou encore d’assurance est scrutée. 

Le diagnostic environnemental quant à elle vérifie le respect des règles d’hygiène, de sécurité et d’accessibilité par l’entreprise. Une meilleure note dans ce diagnostic donne plus de crédibilité à celle-ci.

 

 

 

By